Informations COVID-19

Espace collaborateurs

Questions / Réponses

La liberté, va redevenir la règle et l’interdiction constituera l’exception, a indiqué Edouard Philippe, précisant que certaines mesures de distanciation physique étaient maintenues et que le respect des gestes barrières doit rester rigoureux. Une conférence qui va donc dans le sens de la reprise de l’activité et conforte nos orientations.

1. Point sur l’épidémie
  • Une nouvelle carte du déconfinement : toutes les régions sont en vert sauf IdF, qui passe en orange, en France métropolitaine.
  • Le virus continue à circuler. De nombreux clusters surgissent. L’hôpital reste sous tension.
  • Le virus est particulièrement virulent dans les milieux fermés, dans les grands rassemblements, et il touche de façon sévère les personnes précaires et vulnérables.
  • Les nouveaux indicateurs :
  • Taux d’incidence : c’est le nombre de personnes infectées sur une semaine pour 100.000 habitants. Au-delà de 10 personnes : seuil de vigilance. Au-dessus de 50 : seuil d’alerte.
  • Taux de positivité des tests PCR : 1.9 % à ce jour
  • le R effectif : la probabilité de quelqu’un qui est contaminé de contaminer d’autres personnes
  • Taux d’occupation des réanimations : tension hospitalière


Au-delà des tests PCR pour déterminer si une personne est contaminée, les tests sérologiques sont à présent fiables pour déterminer la réaction immunitaire.

2. Application STOP-COVID
Elle sera téléchargeable à compter du 2 juin 2020. Si quelqu’un a été plus de quinze minutes à moins d'un mètre d'une personne testée positive et ayant aussi l'application activée sur son mobile, il recevra une notification pour l’inciter à s’isoler et à aller voir un médecin.

3. Les déplacements / transports :
  • Frontières : réouverture à l’intérieur de l’Europe à compter du 15 juin 2020 sans quatorzaine avec un principe de réciprocité par rapport à des pays qui fermeraient leurs frontières.
  • Fin de la restriction des déplacements de plus de 100 km à compter de mardi 2 juin 2020 en limitant les déplacements néanmoins. L'offre de la SNCF, réduite notamment sur les grandes lignes, devrait revenir à la normale sous peu. Les voyageurs ne peuvent toutefois toujours pas occuper plus d'un siège sur deux (sauf s'ils font partie de la même famille), et doivent porter un masque en permanence, en gare et à bord.
  • En revanche, les déplacements entre la métropole et les territoires d'outre-mer restent « soumis aux motifs impérieux (sanitaire, familial ou professionnel) ».
  • Le masque reste obligatoire dans le train et les transports en commun.
  • Concernant l’attestation de déplacement à Paris dans les transports en commun : pas de décisions arrêtées, en discussion avec Valérie Pécresse pour lever progressivement les restrictions et faciliter le retour au travail. Pour l’heure, l’attestation est toujours nécessaire.

4. Au niveau du travail :
Chômage partiel :
  • Prise en charge réduite à partir du 1er juin 2020.
  • Pour encourager le retour au travail, l'Etat va réduire à compter du 1er juin sa prise en charge des coûts du chômage partiel de 100 % à 85 %. Cela signifie que les entreprises devront financer les 15 % restants, sauf dans certains secteurs encore pénalisés par des mesures de restriction. Pour les salariés, l'indemnité restera la même (70 % du salaire brut, soit environ 84 % du salaire net).
  • Le chômage partiel pourra continuer à bénéficier aux parents dont les enfants ne pourraient pas être scolarisés (sur attestation) et aux personnes vulnérables qui ne peuvent pas télétravailler.

Télétravail et horaires aménagés :
  • Le principe du recours au télétravail reste autorisé, autant que possible.
  • Lorsqu'il n'est pas possible, les horaires décalés sont encouragés, en particulier dans la région Ile-de-France. Le port du masque est obligatoire lorsque la distanciation n'est pas garantie.
  • Quant aux personnes vulnérables, notamment les plus âgées et celles souffrant de maladies chroniques, elles devront continuer à appliquer de façon « stricte » les gestes barrière et à télétravailler lorsque cela est possible.

5. Education Nationale :
Ecoles :
A compter du 2 juin, toutes les école seront ouvertes avec maintien du protocole sanitaire et donc groupe maxi de 15 élèves avec mise en place de système d’alternance et notamment le déploiement de sport santé culture civisme pour accueillir les enfants lorsqu’ils ne sont pas à l’école.

Collèges :
A compter du 2 juin : ensemble des collèges ouverts
En zone verte : 4e et 3eme
En zone orange : en priorité 6e et 5e et si conditions matérielles, les autres niveaux pourront être accueillis

Lycées :
En zone verte : ensemble des lycées ouverts au moins sur l’un des 3 niveaux à compter du 2 juin 2020.
En zone orange : ouverture lycée pro en priorité. Pour les autres, ils seront accueillis sur convocation des équipes éducatives pour des entretiens sur projet d’orientation ou suivi parcoursup.
  • Oral de Français : épreuve annulée et évaluation en contrôle continu.

6. L'hôtellerie-restauration
  • Les cafés, bars et restaurants ouverts en zone verte à compter du mardi 2 juin 2020 /
    • Les personnes qui ont choisi de déjeuner ensemble pourront se réunir à 10 au maximum. Chaque table devra être séparée d’un mètre.
    • Le port du masque est obligatoire pour les clients qui se déplacent et pour le personnel.
    • Dans les bars, la consommation debout sera interdite pour éviter les regroupements.
  • Dans les départements orange, seules les terrasses pourront ouvrir au 2 juin 2020.
  • Les hébergements touristiques pourront ouvrir en zone verte à compter du 2 juin 2020.
  • Colonies : elles pourront rouvrir à partir du 22 juin pour l'ensemble du territoire.

7. Les réouvertures :
  • Les parcs et les jardins vont rouvrir en zone orange. Le port du masque pourra être imposé à la demande des maires.
  • Les monuments et les musées seront également rouverts. Le port du masque y sera obligatoire.
  • Dans les zones vertes, les salles de spectacle, les gymnases, les salles de sports et les parcs de loisirs rouvriront le 2 juin.
  • Dans les zones orange, les salles de spectacle, les gymnases, les salles de sports et les parcs de loisirs rouvriront le 22 juin.
  • Les cinémas rouvriront partout le 22 juin.
  • Les sports de contact, les boîtes de nuit ou les rassemblements dans les lieux couverts resteront interdits.
  • Les grandes manifestations :
    • en espace de plein air : 5 000 personnes maxi
    • espace couvert : adapter capacité d’accueil et protection.

8. Les interdictions qui perdurent :
  • Les rassemblements publics sont autorisés depuis le 11 mai, mais limités à dix personnes, au moins jusqu'au 21 juin.
  • Quant aux rassemblements privés, à son domicile par exemple, ils ne sont pas limités par la loi, mais les autorités appellent au civisme et au respect de la distanciation et des gestes barrières.
  • Sports collectifs et de contact
  • Discothèque salles de jeu
  • Manifestations sportives publiques (stades, hippodromes)

Globalement :
  • Le gouvernement recommande très fortement le port du masque, autant que nécessaire, soit également dans l'espace public.
  • La politique sanitaire mise en place au début du déconfinement reste la même.
  • Prochain RDV le 22 juin 2020 pour savoir si on déconfine encore plus ou si on fait marche arrière pour la phase 3.
  • Un plan de relance de l’apprentissage doit être présenté la semaine prochaine.

Depuis le 17 mars, notre pays vit confiné. Un déconfinement est prévu le 11 mai 2020. Le Premier ministre a présenté la stratégie nationale de déconfinement ce mardi 28 avril 2020.

CetD Protéger :
Pour éviter d’être infecté ou infecter les autres. La contagiosité existe 2 jours avant les 1ers symptômes et plusieurs jours après + Cas asymptomatiques

Il convient donc d’avoir des comportements adaptés pour éviter la contamination :
  • Respect des gestes barrières + distanciation physique
  • Port du masque dans certaines situations


Sur la question des masques, retour sur la polémique sur les masques et la crainte de pénurie.
  • Il y aura assez de masques pour assurer le déconfinement le 11 mai : 20 M de masques
  • 50 % coût des masques commandés par collectivités assuré par l’Etat.
  • Les français pourront se procurer masques grands publics dans les commerces.
  • Les entreprises sont invitées à équiper leurs salariés
  • Plateforme d’e-commerce gérée par la poste.
  • Personnels de l’éduction recevront également des masques.
  • Les pharmacies pourront vendre masques jetables ou lavables.
  • Fabrication personnelle possible suivant les recommandations de l’AFNOR.
  • Distribution via CCAS ou association pour personnes les plus précaires.

Tester
Au moins 700 000 tests virologiques / semaines en sortie de confinement.

Si une personne est testée positive, les cas contacts identifiés seront testés et invités à s’isoler. Cela nécessite des moyens considérables et l’implication des médecins généralistes libéraux + équipe ass. Maladie.

Dans chaque département une brigade sera chargée de remonter la liste des cas contacts, de les appeler, de les inviter à se faire tester en leur indiquant à quel endroit ils doivent se rendre, puis à vérifier que ces tests ont bien eu lieu et que leurs résultats donnent bien lieu à l’application correcte de la doctrine nationale.

Isoler
Objectif : casser la chaîne de transmission. Un isolement qui repose aussi sur la responsabilité individuelle et le civisme de chacun. Il conviendra de définir un plan d’accompagnement des personnes placées en isolement (à domicile mais avec toute la famille pendant 14 jours ou hôtel).

Sur la question des outils numériques : STOP COVID, cela ne peut être que complémentaire à ce qui vient d’être présenté. Cela permettrait d’établir un parcours sanitaire de la personne contaminée et identifier cas contacts. Sera soumis à débat / vote et est encore en développement.

Sur la progressivité et la différenciation territoriale
« Si les indicateurs ne sont pas au RDV, nous ne déconfinerons pas le 11 mai ou nous le ferons plus strictement. »

Si tout est prêt, alors 1ère phase de déconfinement jusqu’au 2 juin 2020 => donc phase de 3 semaines avant un déconfinement plus marqué.

Fin mai sera notamment statuée la question de la réouverture des cafés et restaurants.

Une différenciation existera selon les territoires, avec un plan adapté aux spécificités locales.
3 critères :
  • taux de cas dans la population sur une période de sept jours reste élevé
  • les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues
  • système local de tests et de détection des chaînes de contamination pas suffisamment prêt

Ces indicateurs, seront cristallisés le 7 mai afin de déterminer quels départements basculent le 11 mai dans la catégorie, :
  • rouge : circulation élevée, donc le déconfinement sera plus strict,
  • vert : circulation limitée

A partir de jeudi 30 avril 2020, tous les soirs une carte sera présentée par département. La couleur “rouge” ou “verte” servira aussi de guide aux autorités locales (préfectures, rectorats, maires, etc.) pour prendre leurs décisions, par exemple au sujet de la réouverture des écoles primaires.

Concrètement, comment va s’organiser la vie quotidienne des Français : Ecoles et crèches : Il y a un impératif de justice sociale mais le retour à l’école est aussi à concilier avec les objectifs de santé publique :
  • Réouverture progressive des écoles maternelles et primaires à partir du 11 mai et sur la base du volontariat, fonction de la circulation du virus dans le département
  • 18 mai : 6e et 5e
  • Fin mai : étude sur les lycées
  • Pas plus de 15 élèves par classe : gestes barrière, gel hydroalcoolique.
  • Masque que pour les enseignants.
  • Masques pour les enfants : selon les avis scientifiques, le port du masque est prohibé en maternelle, pas recommandé en primaire mais des masques pédiatriques seront mis à disposition des écoles pour certains cas spécifiques (notamment si un enfant présente des symptômes).
  • Masques collégiens obligatoires
  • Les enfants devront pouvoir suivre une scolarité avec enseignement à distance.
  • Gros travail de préparation dans chaque académie avec un maximum de souplesse laissée au terrain pour trouver des solutions.
  • Les crèches seront réouvertes avec accueil par groupe de 10 enfants et possible accueil de plusieurs groupes de 10 enfants. Les priorités d’accueil seront à définir (notamment familles monoparentales, impossibilité de télétravailler, parents soignants ou enseignants ...)
  • Un masque grands publics sera obligatoire pour le personnel.
Vie au travail Le télétravail doit être maintenu partout où c'est possible. Au moins dans les trois prochaines semaines, pour limiter les contacts, le recours aux transports publics.

La pratique des horaires décalés dans l'entreprise doit être encouragée.

Cela permettra l'étalement des flux de salariés dans les transports et diminuera la présence simultanée des salariés dans un même espace de travail.

Le port du masque devrait être mis en œuvre dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent pas être garanties dans l'organisation du travail.

Le dispositif d'activité partielle, qui est un des plus généreux d'Europe, restera en place jusqu'au 1er juin.
Il faudra penser un nouveau plan d’organisation du travail et continuer à privilégier le dialogue social ;

Réouverture des commerces à compter du 11 mai
  • Sauf cafés restaurants
  • Les marchés seront en général autorisés
  • Cahier des charges strict avec limitation du nombre de personnes présentes dans le magasin et veiller à la protection du personnel.
  • S'agissant du port du masque, le port du masque grand public sera recommandé pour les personnels et les clients lorsque les mesures de distanciation physique ne peuvent être garantis. Un commerçant pourra subordonner l’accès de son magasin au port du masque.
  • Les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 pourraient ne pas être réouverts.
Transports 2 séries de décisions :
  • remonter au maximum l'offre de transport urbain : 70% de l'offre RATP sera disponible le 11 mai
  • Faire baisser la demande, en favorisant le télétravail. Les transports aux heures de pointe doivent être réservés à ceux qui travaillent.
  • Le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports, métros comme bus,
  • Les opérateurs devront, au moins pour les trois semaines à venir, s'organiser pour permettre, de respecter les gestes barrières : condamner un siège sur deux, favoriser par des marquages au sol la bonne répartition sur les quais, se préparer à limiter les flux en cas d'affluence.

Les bus scolaires pourront circuler avec les mêmes règles.

Les déplacements interrégionaux seront limités aux motifs professionnels ou familiaux impérieux. Vie sociale
  • Les visites privées doivent être assorties de précaution, notamment vis-à-vis des personnes âgées et fragiles.
  • Il sera de nouveau possible de circuler sans attestation (hors inter-region).
  • Sport : activité sportive individuelle possible avec règle de distanciation, mais pas de salles de sport, pas sport co, ni sport de contact.
Réouvertures de :
  • Parcs et jardins si département vert
  • Médiathèque, petits musées, bibliothèques
  • Lieux de culte : ouverts mais pas de cérémonies avant barrière du 2 juin.
  • Cérémonies enterrement encore limitées
  • Cimetières
Pas de réouvertures :
  • Pas accès plages au moins jusqu’au 1er juin 2020
  • Les plus grands espaces ne pourront pas rouvrir (cinémas, théâtres, musées).
  • Les grandes manif sportives et culturelles seront annulées jusqu’à septembre 2020
  • Report mariage maintenu
D’une façon générale, il faut éviter les rassemblements, même dans le cadre privé, les limiter à 10 personnes.

RDV fin mai pour nouvelle phase de déconfinement.

Depuis le mardi 17 mars, 12h et à présent jusqu’au 11 mai 2020, le déplacement de toute personne hors de son domicile est interdit, à l'exception des déplacements pour les motifs suivants :

Trajets entre le domicile et le ou les lieux d'exercice de l'activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d'être différés ;
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées par arrêté du ministre chargé de la santé pris sur le fondement des dispositions de l'article L. 3131-1 du code de la santé publique ;
  • Déplacements pour motif de santé ;
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance des personnes vulnérables ou pour la garde d'enfants ;
  • Déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

    Les personnes souhaitant bénéficier de l'une de ces exceptions doivent se munir, lors de leurs déplacements hors de leur domicile, d'un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l'une de ces exceptions.

    Modèle d’attestation sur l’honneur disponible en ligne

    Il peut être imprimé ou recopié à la main.

    Les déplacements doivent s’effectuer dans le respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus (respect des mesures barrières et respect d’un éloignement de toute personne d’au moins un mètre) et en évitant tout regroupement de personnes

    En ce qui concerne les déplacements domicile-travail, le Ministre de l’intérieur a précisé hier lors de son allocution, que les personnes pourraient se voir demander un certificat de leur employeur.

    Même si ce point n’est pas mentionné dans le décret, il est conseillé aux employeurs d’établir un certificat pour chacun des collaborateurs concernés permettant de prouver que ce salarié se rend à son travail ou en revient.

    Vous trouverez ci-dessous :
    - le décret du 17 mars sur la réglementation des déplaçements (ici)
    - le modèle d’attestation (ici)
    - le FAQ du ministère de l’Intérieur sur les mesures de restrictions des déplacements (ici).
    - quels sont les déplacements possibles (ici).

  • En raison de l'ouverture progressive des crèches et établissements scolaires durant l'épidémie de coronavirus, les parents contraints de rester chez eux pour garder leurs enfants et ne pouvant assurer leur activité en télétravail basculent vers un dispositif d'activité partielle à compter du 1er mai 2020 s'ils sont toujours dans l'impossibilité d'exercer leur activité professionnelle.

    Le télétravail est mis en œuvre pour tous les collaborateurs dont la fonction le permet. Il suffit d’en informer son manager. Chaque collaborateur, en coordination et sous l’autorité de son manager conviendra de la meilleure organisation pour assurer ses missions et atteindre ses objectifs.

    L’activité professionnelle à domicile s’appuiera sur les outils de télétravail mis en place par la DSI.

    La proximité et l’interactivité avec nos apprenants, formateurs, partenaires entreprises doivent être privilégiées et encore développées de même que notre dynamique commerciale. Nous nous attacherons à assister et accompagner les situations difficiles que vous nous signalerez.

    Dans tous les cas, un formulaire est à remplir (joint à la procédure) afin que nous puissions vous autoriser l’accès au VPN.

    Vous pouvez prendre votre matériel professionnel et le connecter directement à votre box.

    Vous pouvez utiliser votre ordinateur personnel.
    Une procédure vous permettant de vous connecter au réseau d'entreprise vous a été adressée.
    Dans tous les cas, un formulaire est à remplir afin que nous puissions vous autoriser l’accès.

    Demander aux salariés de connecter leur ordinateur personnel au système de l’entreprise est-il compatible avec la charte informatique sur le plan de la sécurité et le respect de la vie privée ?
    • La connexion proposée se fait selon une procédure sécurisée dans le respect de la charte informatique.
    • La vie privée n’est pas impactée par la possibilité du salarié de se connecter depuis son PC sur le PC professionnel. Aucune information personnelle stockée sur le PC personnel n’est accessible.

    Vous pouvez transférer vos appels sur une ligne personnelle.

    Vous pouvez communiquer votre ligne personnelle mais n’y êtes pas obligé.

    Vous pouvez prendre le téléphone de votre bureau et le brancher à votre domicile

    Des logiciels de téléphonie peuvent enfin être envisagés sur votre ordinateur

    Afin de collaborer avec vos équipes et faire des visioconférences :

    • Merci d’utiliser l’outil Microsoft Teams
    • S’il n’est pas installé sur votre PC, vous pouvez le télécharger ci-dessous et utiliser votre compte mail pro pour vous connecter.

    Un rythme de réunion sera fixé par chaque manager pour poursuivre l’animation de son équipe.

    Télécharger Microsoft Teams

    Le télétravail ne suspend pas le bénéfice des titres restaurants.

    L’arrêt de travail, les congés, RTT ou activité partielle si.

    Les congés posés sont maintenus. Nous vous rappelons qu’ils doivent être soldés avant fin mai.

    Une revue des effectifs est actuellement en cours afin d’identifier les missions courantes qui pourront être assurées, les missions qui seront dégradées, qui est en absence, en télétravail et quelles sont les missions qui peuvent être éventuellement transférés. Le recours à l’activité partielle (chômage technique) sera effectué très prochainement pour les salariés dont le poste n’est pas compatible avec le télétravail ou dont les missions n’ont, provisoirement, plus lieu d’être .

    En tant que collaborateur, nous devons toutes et tous être vigilants sur les messages que nous relayons sur les réseaux sociaux.

    Quelques recommandations sur la conduite à tenir

    Ne pas diffuser sans autorisation les informations : sur l'état de santé des collaborateurs, les actions prises pour limiter la propagation du virus ou toute information liée à la gestion de crise interne de façon publique sur les réseaux sociaux. Rapprochez-vous des services concernés pour toute questions.

    Ne pas relayer d'informations qui pourraient nuire à votre image ou à celle de l'entreprise : les images, blagues et détournements d'informations peuvent être mal interprétés par votre réseau. La situation peut être critique pour des personnes de votre entourage, nous vous recommandons donc de rester sobres dans vos publications durant cette période.

    Évitons de sur réagir : c'est une période très angoissante, focalisons-nous sur l'entraide et les solutions que nous pouvons nous apporter les uns les autres. Pour passer cette période au mieux, nous vous recommandons de ne consulter l'actualité que deux fois par jour et de mesurer vos réactions et commentaires pour ne pas amplifier le phénomène.

    En tant que collaborateur, nous devons toutes et tous être vigilants sur les messages que nous relayons auprès de nos étudiants internes.

    Quelques recommandations sur la conduite à tenir

    Organiser avec les collaborateurs des campus une instance afin de répondre aux questions des étudiants et des parents relatifs à l’organisation actuelle.

    Mettre en place une continuité lié à l’information et la transmission de messages : une prise de contact deux fois par semaines.

    Ne pas diffuser des informations susceptibles d’inquiéter cette cible (messages positifs, rassurants et rassemblants).

    Pour nos apprenants en alternance, l’entreprise d’accueil doit les traiter comme tous les autres collaborateurs.
    Ils ne peuvent pas être mis au chômage partiel du fait de leur statut d’apprenti ou contrat professionnel mais uniquement si l’activité le justifie.

    En tant que collaborateur, nous devons toutes et tous être vigilants sur les messages que nous relayons auprès de nos entreprises partenaires.

    Depuis Lundi 16 mars, tous les cours sont maintenus à distance de manière digitalisée.

    Nous devons garder contact avec les entreprises partenaires en répondant à leurs questions quant à la situation actuelle. Notre relai d’information nous permettra d’accompagner alors nos entreprises dans un plan de continuité en ayant une visibilité sur la situation de nos apprenants en entreprise.

    S’assurer de la continuité des cours.

    Prendre des nouvelles régulièrement.

    Transmettre des messages positifs et s’assurer de la bonne gestion des projets.

    Vous ne trouvez pas de réponses

    N'hésitez pas à prendre contact avec vos managers pour connaitre toutes les démarches mises en place au sein du Réseau Compétences et Développement

    Les infos utiles | qui contacter ?

    Pour toute question RH : rh-covid19@reseau-cd.fr

    Hotline informatique : un numéro d’assistance unique vous a été communiqué

    La plateforme gratuite d'information de 9 h à 19 h, 7 jours / 7 : 0 800 130 000